Des photographes en Indochine : Tonkin, Annam, Cochinchine, Cambodge et Laos au XIX° siècle

45,00

Indochine, un nom chargé de mémoire. Inventé par le géographe Malte-Brun – avec un trait d’union -, il traduisait l’idée de contact entre les deux grandes civilisations de l’Asie orientale pour désigner un ensemble géographique de l’Asie du Sud-Est, lié à la France pendant près d’un siècle et composé de trois pays bien distincts : le Cambodge, le Laos, le Viêt Nam. Pour la première fois, cet ouvrage réunit des photographies provenant des divers fonds d’archives français. En majeure partie inédites, elles ont été prises par ceux qui ont abordé au cours de la seconde moitié du XIXe siècle ces terres et ces peuples alors presque inconnus, mais riches d’antiques civilisations et d’une extrême diversité culturelle. Des paysages traités comme des tableaux aux portraits de montagnards, de musiciennes cambodgiennes, de femmes et de notables vietnamiens, c’est une exposition de véritables œuvres d’art signées de Gsell, Delaporte, Fournerau, Hocquard et d’autres qui nous est offerte. Outre leur intérêt documentaire, une information sur l’état économique et social de ces pays et sur les tout premiers travaux de la colonisation, elles révèlent un regard partagé entre la curiosité ethnographique ou exotique et l’étonnement ou l’émotion de la découverte, notamment celle d’Angkor, avec ses vestiges surgis de l’enchevêtrement fantastique d’une végétation de jungle. Et au-delà de la vision du photographe, comment ne pas s’interroger sur le mystère d’un visage de femme cambodgienne, laotienne ou vietnamienne, ou sur l’apparente impassibilité d’un mandarin figé dans une posture de convention ? Interrogations inépuisables devant cet Autre, si étrangement différent, mais susceptible d’offrir un miroir révélateur de fantasmes.

En stock

UGS : Indochine Catégories : , Étiquettes : ,

Description

Éditeur : Marval
Dépôt légal : octobre 2001
ISBN : 9782862343112
263 pages

Informations complémentaires

Poids 1615 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Des photographes en Indochine : Tonkin, Annam, Cochinchine, Cambodge et Laos au XIX° siècle”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.