Derain un fauve pas ordinaire – Patrice Bachelard

2,00

Derain commence à peindre à Chatou en 1895. Il « peint chaud ». Tellement chaud qu’à sa peinture et à celle de quelques autres, on donne le nom de « fauvisme » : les couleurs éclatent comme des bâtons de dynamite. Dans ce Paris d’avant guerre où les peintres se nomment Vlaminck -l’ami-, Matisse, Picasso, Braque, Derain s’est fait un nom. Il suivra jusqu’à sa mort, en 1954 à Chambourcy, un parcours très personnel. Ses natures mortes, ses portraits, ses nus tournent résolument le dos à toutes les avant-gardes. Sa curiosité l’entraîne ailleurs : livres illustrés, sculptures, décors et costumes pour la scène. Patrice Bachelard révèle Derain, celui qui disait « D’ailleurs un art ne pourrait pas être moderne puisqu’il mourrait en naissant. L’art c’est encore et toujours la mémoire des générations ».

Rupture de stock

Description

Éditeur : Gallimard
Collection : Paris – Musées
Dépôt légal : novembre 1994
ISBN :9782070532858
128 pages

Informations complémentaires

Poids 210 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Derain un fauve pas ordinaire – Patrice Bachelard”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.