Fernand Léger peindre la vie moderne – Arnauld Pierre

3,50

« C’est debout, en état de guerre avec la société, que ces oeuvres vivantes ont été conçues et forgées », écrivait Fernand Léger vers 1955, à la fin de sa vie. Amené au cubisme par les oeuvres de Cézanne, Léger dépasse rapidement le parti de Braque et de Picasso, pour élaborer, au coeur d’une bataille des volumes, des lignes et des couleurs, sa théorie des contrastes, qu’aucune évolution ultérieure ne remettra en cause. Trouvant pleinement la justification de ce langage pictural dans la vie moderne et sa violence mécanique, Léger prône un « nouveau réalisme », accordé à la beauté plastique de la civilisation industrielle. Cependant, cet art s’écarte bientôt de ses modèles mécanistes pour fournir l’antidote aux fatigues du monde moderne. Il fait place à d’utopiques visions d’un éden terrestre, où l’harmonie sociale régit les rapports entre les hommes, désormais réconciliés avec la nature et leur environnement. Retraçant un des parcours des plus exemplaires de ce siècle, Arnauld Pierre montre en quoi Fernand Léger, le classique de la modernité, a rempli l’objectif qu’il s’était assigné : créer l’art le plus fidèle à son époque.

Rupture de stock

Description

Éditeur : Gallimard
Collection : peinture
Dépôt légal : juin 1997
ISBN :9782070534173
128 pages

Informations complémentaires

Poids 205 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Fernand Léger peindre la vie moderne – Arnauld Pierre”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.