Le dernier exil, histoire des bagnes et des forçats – Michel Pierre

3,00

Après le temps des galères vient celui des bagnes portuaires. La peine des travaux forcés s’y accomplit à Toulon, Brest ou Rochefort. Le bonnet vert marque les condamnés à perpétuité, le rouge ceux qui le sont à temps. C’est l’époque de Vidocq, des chaînes, de la «grande» ou «petite» fatigue. Puis, au milieu du XIXe siècle, la France ne supporte plus la présence dans ses ports d’une population criminelle. La Guyane, de 1852 à 1938, la Nouvelle-Calédonie, de 1867 à 1896, deviennent les terres de la grande punition.
Spécialiste d’histoire pénale, Michel Pierre raconte l’enfermement, le travail forcé, la misère, la honte, la maladie et la mort, le tragique destin de dizaines de milliers de condamnés.

En stock

UGS : Michel Pierre Catégories : , , , Étiquettes : , ,

Description

Éditeur : Gallimard
Collection : Histoire
Dépôt légal : octobre 1989
ISBN :9782070530892
192 pages

Informations complémentaires

Poids 300 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le dernier exil, histoire des bagnes et des forçats – Michel Pierre”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.