La nuit des rois – Shakespear

3,00

Duke If music be the food of love, play on, Give me excess of it ; that, surfeiting, The appetite may sicken, and so die…
That strain again ! it had a dying fall : O, it came o’er my ear like the sweet sound That breathes upon a bank of violets ; Stealing and giving odour…

Le Duc Si la musique est la pâture de l’amour, Jouez encoure, donnez-m’en jusqu’à l’excès En sorte que ma faim gavée languisse et meure. Ce passage à nouveau ! pour son rythme mourant ; Oh ! il m’a flatté l’oreille comme un zéphyr Dont l’haleine, en frôlant un lit de violettes, Dérobe et donne du parfum…
Suffit ! Assez ! Sa douceur de tout à l’heure s’en est allée. Hélas, esprit d’amour, quelle énergie vorace ! Pour la capacité, tu es comme la mer : Rien ne débouche en toi de précieux ni de rare Qu’une minute n’avilisse et ne dégrade. Amoureuse passion, de mirages pétris, Non, tu n’as point d’égale en fantasmagorie.

En stock

Description

Éditeur: Flammarion
Dépôt légal : février 1994
ISBN : 9782080707567
404 pages
Bilingue

Informations complémentaires

Poids 290 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La nuit des rois – Shakespear”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.