Florian le fabuliste (1755-1794) – Jean-Luc Gourdin

3,00

Chacun son métier, les vaches seront bien gardées… Plaisir d’amour ne dure qu’un moment… Pour vivre heureux, vivons caché… : ce sont là quelques-unes des nombreuses perles inscrites par Florian au fronton de notre patrimoine. Si les Félibres l’ont choisi pour  » parrain « , Florian, enfant du Midi, demeure avant tout notre second fabuliste. Dramaturge, conteur et poète, héritier de La Fontaine, il est aussi celui de Marivaux, de Fénelon et de Gessner. La vie de Florian apparaît tel un miroir où se reflètent deux influences à la fois inconciliables et complices : celle de Voltaire, son grand-oncle, celle du duc de Penthièvre, le dernier des petits-fils de Louis XIV, dont il fut le page puis le gentilhomme. Lié aux philosophes comme à la Cour, Florian est un témoin original des derniers éclats des Lumières, des premiers enthousiasmes de la Révolution, puis de ses débordements et de ses horreurs. Qui d’autre que lui pourrait prétendre s’être vu gratifier de l’estime de d’Alembert et de Marmontel, de Buffon et de Condorcet ; de la protection des d’Orléans, de Louis XVI et de Marie-Antoinette ; enfin de l’amitié de Bailly, de Rabaut Saint-Étienne et de Boissy d’Anglas ? Florian est curieux, sensible, clairvoyant. Son abondante correspondance nous offre le regard du  » sens commun  » sur l’une des périodes les plus troublées de notre histoire. Face à la sauvagerie, l’humanité demeurera sa foi, réconcilier Lumières et Révolution son inaccessible rêve. Il prêche la tolérance, le respect et la modération, rappelle que sans devoirs il n’y a pas de droits. Enfin, à ses yeux, tout procède du cœur Seuls les sentiments, libérés des passions et mêlés de raison, conduisent au bonheur. Philosophe du quotidien, chantre d’une morale simple, familiale et laïque, Florian demeure le Greuze de notre littérature. Il est aujourd’hui encore ce sage conseiller, cet ami désignant à notre société, orpheline de ses idéologies et vacillante dans ses croyances, la voie la plus sûre vers un monde meilleur.

En stock

Description

Éditeur : Ramsay
Dépôt légal : mai 2002
ISBN : 9782841145959
427 pages

Informations complémentaires

Poids 670 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Florian le fabuliste (1755-1794) – Jean-Luc Gourdin”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.