Le prince – Machiavel

2,00

Dédié à Laurent de Médicis, Le Prince est une œuvre nourrie par l’expérience d’ambassadeur de son auteur. Machiavel y définit les fins du gouvernement : sur le plan extérieur, maintenir à tout prix son emprise sur les territoires conquis ; sur le plan intérieur, se donner les moyens de rester au pouvoir. Parce que les hommes sont égoïstes, le prince n’est pas tenu d’être moral. Il doit être craint en évitant de se faire haïr par le peuple. La réduction de Machiavel au machiavélisme est cependant trop simpliste. On peut même lire Le Prince comme une des premières œuvres de science politique, l’auteur ne cherchant qu’à décrire les mécanismes du pouvoir, à la manière du physicien qui détermine les lois de la gravitation. Rousseau ou encore Spinoza ont même pensé que Le Prince s’adressait en vérité au peuple pour l’avertir des stratégies utilisées par les tyrans. Œuvre géniale dans son ambiguïté, Le Prince peut donc être lu soit comme un traité de gouvernement à l’usage du despote, soit comme un ouvrage de science, voire comme une critique déguisée du despotisme. Paul Klein

En stock

UGS : Machiavel Catégories : , Étiquettes : , , ,

Description

Éditeur: Le livre de poche
Collection: Classique
Dépôt légal: 3ème trimestre 1962
187 pages

Informations complémentaires

Poids 140 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le prince – Machiavel”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.