Les plus belles pages de la prose française – Collectif

3,50

Préface

Composer une anthologie de la littérature est, à l’évidence, un plaisir injustifiable. Prétendre en la matière soit à une sélection objective, soit à un panorama exhaustif relèverait de la plus naïve forfanterie. Ici, la part de goût personnel ne peut pas être cachée. Du moins doit-on se fixer les règles du jeu qui, sans oublier les imperfections du genre, confèrent à l’entreprise une certaine cohérence.

Comme son titre l’indique, LES PLUS BELLES PAGES DE LA PROSE FRANÇAISE présente des extraits de romans, nouvelles, contes, journaux, correspondances, mémoires, témoignages, documents historiques ou essais philosophiques, à l’exception du théâtre et, naturellement, de la poésie. Un ensemble aux apparences disparates et aux frontières impossibles à tracer. À y regarder de près, cette formidable diversité permet, en réalité, de corriger une fâcheuse erreur de perspective qui tend à confondre la prose littéraire avec la seule prose romanesque.

Cette anthologie est constituée de textes choisis chez cent écrivains exactement. Pourquoi cent? Pourquoi pas ? A-t-on envie de répondre… On conviendra qu’il fallait bien se fixer des limites. Celles-ci étant arbitraires, autant se soumettre au couperet franc d’un nombre symbolique.

Les cent écrivains élus sont présentés par ordre chronologique et appartiennent tous au « domaine public » (ce qui n’est pas le cas par exemple de Céline, Gide, Camus…). Certains écrivains occupent plus de place que d’autres en raison de leur importance manifeste dans l’histoire littéraire : il eût été absurde de traiter à l’égal Montaigne et Brantôme, Balzac et Custine, Flaubert et Murger, Proust et Radiguet. Cette prédominance admise des premiers ne réduit cependant pas les second à la portion congrue. Le principal parti pris de cette anthologie aura été, au contraire, de refléter le plus de style possible pour indiquer tous les chemins de traverse qui dessinent la géographie si contrastée de notre littérature.

À sa manière, LES PLUS BELLES PAGES DE LA PROSE FRANÇAISE voudrait donner l’occasion – et le plaisir- de prendre conscience de cette richesse et de cette diversité.

Pierre Boncenne

UGS : Les plus belles pages de la prose française Catégorie : Étiquettes : , , , , , ,

Description

  • Éditeur : Reader’s Digest
  • Dépôt légal : 1991
  • ISBN : 2-7098-0354-2
  • 799 pages

Informations complémentaires

Poids 1300 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les plus belles pages de la prose française – Collectif”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.