De ce pas – Caroline Broué

3,00

 » Envoûtée, comme enivrée, Marjorie l’était à nouveau en regardant l’homme et la femme onduler sous ses yeux. Leurs bras chantaient en canon. Leurs mains se croisaient à intervalles réguliers. Le mouvement était répété plusieurs fois, puis la musique s’emballait, et leur pas de deux se terminait par un porté de haute volée. Pour Marjorie, qui parlait la danse mieux que personne, la signification était très claire.
Après une phase d’atermoiements, de faux-fuyants et de méfiance, l’homme et la femme faisaient le choix de la concorde, de l’harmonie. Ensemble, ils effaçaient le temps de l’incertitude. Ou, mieux, il l’oubliaient.  »
Quand elle était danseuse étoile, Marjorie portait encore son prénom cambodgien : arrivée en France en 1975, la gracieuse petite Khmère est rapidement admise à l’école de danse de l’opéra de Paris.
En 2010, au moment où elle admire ce pas de deux, elle a déjà fait ses adieux à la scène. Elle vit avec Paul, une petite fille est née, et elle s’interroge sur leur avenir. Toute la tension dramatique de ce premier roman extrêmement maîtrisé est contenue dans la description du couple dansant : après l’éblouissement de la rencontre, le temps pour Marjorie et Paul est aux faux-fuyants. L’un et l’autre ont voulu croire qu’ils pourraient faire fi de leur passé : Marjorie de la tragédie qui lui a arraché son père et l’a menée en France ; Paul, un protestant cévenol, des névroses familiales.
Leurs deux silences, qui leur furent d’abord un refuge, s’entrelacent jusqu’à les éloigner. Cette anatomie d’un couple en crise, Caroline Broué la scrute en des séquences brèves et syncopées, convoquant comme autant de contrepoints des personnages secondaires qui, au fil de la narration, prennent toute leur épaisseur : Coralie, l’intarissable amie de Marjorie, son double bavard, sait parfaitement, elle, exprimer ses angoisses ; Jérôme, l’aventurier, prend sa vie à bras-le-corps jusqu’à la brûler ; Justine, la vieille dame sage, devient pour Marjorie une secourable confidente.
Par-delà l’histoire de Marjorie et de Paul, la romancière brosse le portrait d’une génération, la sienne : celle des adultes de quarante ans dont c’est le tour d’entrer en scène. De ce pas est un très beau roman sur le temps qui passe, et sur ses bienfaits.

En stock

UGS : broué Catégories : , Étiquettes : , , , ,

Description

Éditeur: Sabine Wespieser
Dépôt légal: janvier 2016
ISBN: 9782848051994
169 pages

Informations complémentaires

Poids 205 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “De ce pas – Caroline Broué”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.