La quarantaine – Jean-Louis Curtis

2,50

Sault-en-Labourd n’est pas une ville du Béarn si grande que l’on puisse s’y perdre totalement de vue. André Comarieu et Bruno Marcillac ont encore l’occasion de rencontrer leur ancien camarade de lycée, Jean Lagarde, ils se tutoient toujours mais leurs relations s’arrêtent là, au dépit secret de Jean, envieux de ces résidents de la rue de Navailles, le quartier chic des bourgeois fortunés. Lui habite le faubourg. Marié à l’ambitieuse Lucie, il devient riche sans pour autant entrer dans leur cercle et cherche à se venger de leur dédain, de celui de Bruno surtout qu’il avait admiré. Vengeance, plaisir des dieux… et des faibles. A vrai dire, sous l’apparente cuirasse d’invulnérabilité que leur a donnée au départ leur situation sociale, Bruno et André ne sont plus aussi forts qu’il y paraît. Un ennemi les attaque qui n’a jamais connu de défaite : le Temps. André, puis Bruno auront chacun à sa manière la révélation de son travail sournois que jean lui-même subit sans l’analyser. C’est dans le cadre des années cinquante à soixante, res-suscitées à merveille, que Jean-Louis Curtis a situé cette chronique douce-amère de l’homme de quarante ans.

Source : Le Livre de Poche, LGF

En stock

UGS : curtis 1 Catégories : , Étiquettes : , , , ,

Description

Éditeur: Le club des femmes
Dépôt légal: décembre 1967
252 pages

Informations complémentaires

Poids 305 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La quarantaine – Jean-Louis Curtis”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.