Les bestiaires- Montherlant

1,50

Dès sa première adolescence, Montherlant s’est enthousiasmé pour les courses de taureaux , découvertes au cours de vacances en Espagne. Il a lui-même pratiqué l’art tauromachique et a reçu en 1925 un assez grave coup de corne. Les Bestiaires – où l’on retrouve le héros du Songe, Alban de Bricoule, rajeuni de quelques années – est l’oeuvre que l’écrivain a tirée de son expérience des taureaux et de sa connaissance de l’Espagne. Dans les corridas, Montherlant ne voit pas seulement une épreuve tragique où l’homme affronte la mort, mais une cérémonie religieuse, un sacrifice sanglant hérité de l’ancienne religion de Mithra.

En stock

UGS : Montherlant Catégories : , Étiquettes : , , , , ,

Description

Editeur: Gallimard
Collection : Folio
Dépôt légal :  4ème trimestre 1972
280 pages

Informations complémentaires

Poids 170 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les bestiaires- Montherlant”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.