Les Rougon-Macquart (tome 13) : Germinal – Zola

1,50

Une des grandes grèves du siècle dernier racontée par un journaliste de génie qui en a fait un réquisitoire, un formidable « J’accuse » contre le capital, le roman de la lutte des classes et de la misère ouvrière. Un livre de nuit, de violence et de sang, mais qui débouche sur l’espoir d’un monde nouveau lorsque le héros, Étienne Lantier, quittant la mine « en soldat raisonneur de la révolution, » sent naître autour de lui une « armée noire, vengeresse… dont la germination allait bientôt faire éclater la terre ». Germinal marque l’éveil du monde du travail à la conscience de ses droits et c’est au cri sans cesse repris de « Germinal ! Germinal ! » que la délégation des mineurs de Denain accompagna le convoi funèbre de Zola à travers les rues de Paris.

« Le roman est le soulèvement des salariés, le coup d’épaule donné à la société qui craque en un instant : en un mot, la lutte du capital et du travail. C’est là qu’est l’importance du livre, je le veux prédisant l’avenir, posant la question qui sera la plus importante du vingtième siècle » Zola à propos de Germinal.

Source : Babelio

En stock

UGS : Zola 1 Catégories : , Étiquettes : , , , ,

Description

  • Éditeur : Le livre de poche
  • Dépôt légal : 1er trimestre 1954
  • 503 pages

Informations complémentaires

Poids 260 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les Rougon-Macquart (tome 13) : Germinal – Zola”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.