Vie d’un païen T2 La beauté à  genoux – Jacques Perry

1,50

Démobilisé, Charles Desperrin arrive à Paris en mai 1919. Renouer avec sa vie antérieure lui paraît hors de question. Repartir pour l’Italie jouer les vignerons peintres auprès de Rosita qu’il a épousée sous le nom de Lorenzi? Impossible. Il va essayer d’oublier la guerre chez sa mère, à Gien. Il a presque oublié la peinture: un ami, Marc, le pique assez au vif pour qu’il file à Florence revoir ses toiles confiées à son ami Salti. Le même élan le ramène à Montparnasse, mais son heure n’a pas encore sonné. Il faudra que Salti organise à son insu une exposition triomphale pour qu’il secoue enfin sa léthargie et redevienne le bon géant ivre de peinture du temps de «Lorenzi» – ce temps que raconte «Vie d’un païen».
C’est dans un atelier perché en haut de la colline du Télégraphe que Charles se lance à nouveau dans le tumulte joyeux de la création, envié de tous les Montparnos car ses tableaux italiens lui assurent gloire et fortune. Mais ce n’est pas d’argent que se préoccupe Charles. En même temps qu’il retrouvera ce grand courant de l’imagination qui lui fera mettre «la beauté à genoux», il rencontre Kali, une jeune femme inconnue, premier et seul amour de sa vie que tant de femmes auront traversée.
Une nouvelle vie de démesure commence pour Charles Desperrin.

UGS : Vie d'un païen 2 Catégories : , Étiquettes : , , ,

Description

  • Éditeur : Le Livre de Poche
  • Dépôt légal : 1er trimestre 1971
  • 317 pages
  • Dédicace en 1ère page

Informations complémentaires

Poids 190 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Vie d’un païen T2 La beauté à  genoux – Jacques Perry”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.