Chambre 507 – J.C Hutchins, Joradan Wiesman

3,00

Construit en 1875 à New York dans les profondeurs d’une ancienne mine de grès, l’hôpital Brinkvale renferme les criminels les plus extrêmes : trop dangereux pour l’asile, trop déséquilibrés pour la prison. C’est là que Zachary Talylor, thérapeute, doit analyser la personnalité de Martin Grace, afin de déterminer si celui-ci est suffisamment sain d’esprit pour répondre pénalement des crimes dont on l’accuse. Soupçonné de douze homicides, Grace a annoncé à chaque fois aux victimes leur mort imminente. Et les meurtres ont cessé deux ans plus tôt, lorsqu’il est devenu aveugle. Mais l’affaire est délicate, Grace disposant d’un alibi solide pour chacun des meurtres. Dans la chambre 507 de l’hôpital Brinkvale, l’interrogatoire prend peu à peu l’allure d’un jeu aussi dangereux que passionnant ou un esprit hanté, en proie à des visions prémonitoires, comme il veut le faire croire? Et surtout, pourquoi sait-il tant de choses sur la vie privée de Zachary? Est-il vraiment là par hasard ? Lorsqu’après de multiples coups de théâtre la vérité éclatera enfin, elle sera bien plus surprenante que tout ce que le lecteur a pu imaginer. Ce thriller cauchemardesque à l’atmosphère oppressante et à l’intrigue machiavélique est également un livre interactif. Le lecteur est en effet invité à mener l’enquête au même rythme que le thérapeute, grâce aux nombreuses pièces à conviction contenues dans l’ouvrage (photos, articles de journaux, des archives administratives, etc.).

Rupture de stock

UGS : Hutchins Catégorie : Étiquettes : , , , ,

Description

Editeur: Super 8 éditions
Dépôt légal : juin 2014
ISBN: 978-2-37056-002-5
416 pages

Informations complémentaires

Poids 500 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Chambre 507 – J.C Hutchins, Joradan Wiesman”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.