Benghazi, au diable – Claude Rank

2,50

La guerre rôde toujours, n’importe quelle guerre, et pour la faire il faut du pétrole ; et où va-t-on chercher ce pétrole en 67 ? Là où il y a eu la guerre, les ruées victorieuses de Montgomery et la fuite de Rommel, en Tripolitaine, en Cyrénaïque. Mais pendant vingt années, des centaines de milliers de mines, d’obus, d’explosifs de toute sorte sont restés enfouis dans le sable, indifférents au monde entier. Aujourd’hui, il faut déminer pour laisser la place aux derricks, aux dumpers, au pétrole.

A Benghazi, au diable, une Légion des Suicidés va tous les jours « entre les cordeaux » et les anciens de Baade échangent leurs cartes des champs de mines avec les anciens de Koenig ou d’Alexander. Tous les jours aussi dans les parkings de Benghazi une voiture de plus reste abandonnée, son propriétaire en morceaux dans son cercueil doublé de soie made in U.S.A.

Mais trop de camions sautent mystérieusement dans des champs pourtant déjà déminés. Les pétroliers s’affolent et dans ce Far-West du Nord-Afrique, où les palaces poussent comme des champignons, la guerre continue : celle du pétrole, de l’argent, des femmes.

En stock

UGS : Rank 39 Catégories : , Étiquettes : , , , , ,

Description

Éditeur: Fleuve noir
Collection: espionnage
Dépôt légal: 4ème trimestre 1967
N° 632
250 pages

Informations complémentaires

Poids 170 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Benghazi, au diable – Claude Rank”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.