Coplan prend le large – Paul Kenny

2,50

Un seul petit litre de méthane, liquide, convenablement réchauffé, libère 600 litres de gaz pur. Lequel, mélangé à un volume d’air six fois plus grand, engendre un fluide hautement combustible. Détonnant. Celui dont les mineurs ne prononcent le nom qu’avec de l’épouvante au fond des prunelles : le grisou !

Dans quelques jours, le « Faraday » transporterait 150000 mètres cubes de méthane. Soit de quoi fournir, approximativement, 630 millions de mètres cubes d’un mélange explosif.

Bien sûr, cette phénoménale quantité d’énergie était sévèrement domestiquée, contrôlée, emprisonnée. Mais le méthane n’était pas seul en cause.

En stock

UGS : kenny 54 Catégories : , Étiquettes : , , , , , ,

Description

Éditeur: Fleuve noir
Collection: espionnage
Dépôt légal: 2ème trimestre 1972
N°966
233 pages

Informations complémentaires

Poids 155 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Coplan prend le large – Paul Kenny”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.