L’avocat de Portland – Phillip Margolin

2,00

Issu d’une famille pauvre, Daniel Ames a dû emprunter pas mal d’argent pour financer ses études d’avocat. Son diplôme obtenu, il a immédiatement été embauché par un prestigieux cabinet de Portland, dans l’état de l’Oregon. Mais un jour, sa carrière va basculer à cause d’une affaire liée au groupe pharmaceutique Geller, détenteur du brevet d’un médicament appelé Insufort. Celui-ci serait à l’origine de graves malformations congénitales relevées sur plusieurs dizaines d’enfants, affirme un avocat rusé qui, au nom de mères plaignantes, porte plainte contre Geller. Chargé d’organiser la défense du groupe, le cabinet de Daniel a dû fournir à la partie adverse diverses pièces du dossier. Daniel, qui était chargé de ce travail fastidieux, est licencié pour avoir fourni à l’adversaire un rapport qui discrédite le groupe pharmaceutique. Peu après, la police l’accuse du meurtre de son employeur, retrouvé assassiné dans sa maison de campagne et le jette en prison. Kate, une enquêtrice, et Amanda, une avocate, vont s’efforcer de prouver son innocence. Ancien avocat, Philip Margolin revisite les prétoires et autres lieux où il exerça longtemps son activité professionnelle. Il tisse autour de son héros une infernale machination qu’il va démonter au fil des pages en maintenant jusqu’au bout un efficace suspense. Minutieusement construit, ce roman, qui se lit d’une traite, est d’une redoutable efficacité. –Claude Mesplède

UGS : L'avocat de Portland Catégorie : Étiquettes : , , , ,

Description

  • Nombre de pages de l’édition imprimée : 371 pages
  • Éditeur : Pocket
  • Date de publication : 14/10/2004
  • ASIN : 9782266136143

Informations complémentaires

Poids 175 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’avocat de Portland – Phillip Margolin”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.