Alfred Sisley – Musée des Beaux-Arts de Lyon

35,00

Catalogue de l’exposition qui se tiendra au musée des Beaux-Arts de Lyon du 9 octobre 2002 au 6 janvier 2003
Alfred Sisley (1839-1899), s’il n’obtint jamais de son vivant une totale reconnaissance du public, connut après sa mort un succès considérable tant auprès des critiques que des collectionneurs. Cependant, dans l’histoire de l’impressionnisme et comparé aux plus grands noms qui y sont attachés, son oeuvre continue d’occuper un rang relativement en retrait.
En réalité, on peut légitimement considérer Sisley comme un des représentants les plus purs du mouvement. Fidèle jusqu’à la fin de sa vie, aux principes qui furent à son origine, il continua même après la crise de l’impressionnisme des années 1880, à pratiquer une peinture de plein air. Toute sa vie Sisley resta attaché à un petit nombre de lieux entretenant avec ceux-ci un rapport de profonde familiarité qui est la source même de son inspiration. Ses déplacements forment autant de séquences rythmant sa production. L’exposition s’organise autour de ses lieux où Sisley s’installa tour à tour. Le long de la Seine à l’ouest de Paris : les villages de Louveciennes, Bougival, Marly le Roy et Pont-Marly dans les années 1870 ; Sèvres en 1879-1880, puis durant les vingt dernières années de sa vie, la région de Moret-sur-Loing. En 1874, Sisley va en Angleterre et en rapporte un ensemble de paysages d’Hampton Court et en 1897 il fait un séjour au Pays de Galles près de Cardiff.
L’exposition se propose de démontrer que cela ne l’empêche nullement d’apporter des réponses personnelles à la profonde remise en cause des règles qui fondèrent le paysage impressionniste : sa palette change, sa peinture acquiert plus de rigueur et de stabilité dans la construction, son approche des lieux est plus systématique avec des oeuvres formant des séries offrant des vues complémentaires d’un même site. L’exposition permet de mettre également en lumière le caractère très personnel de la technique de Sisley. D’une part, afin d’enregistrer les effets que la lumière du ciel peut avoir sur les éléments du paysage, il établit d’abord l’arrière-plan, travaillant ensuite les plans plus rapprochés, ce qui confère au ciel dans l’équilibre final de la composition, un rôle largement aussi important que les divers aspects du site. D’autre part poussé par la nécessité de travailler rapidement, il établit directement sa composition sur la toile préparée en blanc d’abord au crayon puis avec un pinceau fin chargé de bleu, de telle sorte que la trace de cette première mise en place conserve tout son rôle dynamique dans la composition finale.
L’exposition présente une sélection de 70 peintures couvrant toute la carrière de l’artiste. Prêtées par les plus grands musées européens et de nombreux musées américains, beaucoup des oeuvres n’ont pas été vues en France. Itinérante, cette exposition est d’abord présentée à Ferrare, Palazzo dei Diamanti (17 février-19 mai 2002), à Madrid, Museo Thyssen-Bornemisza (6 juin-15 septembre 2002).

En stock

UGS : Sisley Catégories : , ,

Description

Éditeur : Réunion des Musées Nationaux – RMN (13 septembre 2002)
ISBN :978-2711843695
415 pages

Informations complémentaires

Poids 2025 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Alfred Sisley – Musée des Beaux-Arts de Lyon”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.