Les derniers jours de la classe ouvrière – Aurélie Filippetti

1,50

Deux enfants dansaient et sautaient dans la cour déserte de l’école primaire. Deux petites filles surprises et ravies par la joie de la cité. Personne ne les avait vues sortir. Elles ne comprenaient pas pourquoi c’était si surprenant que la gauche ait gagné. Elles vivaient au milieu de militants communistes, parfois socialistes.
La droite, ça devait bien exister, puisqu’on en parlait, mais c’étaient les patrons, c’était loin. Il y avait donc de vraies gens qui ne votaient pas communiste ? Elles ne se posèrent pas longtemps la question. Qu’importe la raison, c’était un soir de fête. Elles se sentaient un peu ridicules, mais il fallait marquer le coup. Elles grimpèrent sur le mur de l’école, levèrent leurs visages vers la voûte constellée d’étoiles et crièrent du plus fort de leur souffle de huit ans : « On a gagné ! On a gagnééé !

En stock

Description

Editeur: Le livre de poche
Dépôt légal: février 2005
ISBN: 9782253108597
157 pages

Informations complémentaires

Poids 100 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les derniers jours de la classe ouvrière – Aurélie Filippetti”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.