La vie obstinée – Wallace Stegner

3,00

Considéré outre-Atlantique comme l’un des plus grands écrivains américains de la fin du xxe siècle, Wallace Stegner est un auteur inclassable dont l’ouvre explore, sur un mode désenchanté, la fin de l’âge d’or américain. La Vie obstinée a pour sujet central le divorce irréversible de l’homme et de la nature ou, ce qui revient au même, le triomphe de l’aliénation liée à la civilisation moderne. Ce que nous montre l’histoire de ce couple qui, fatigué de la vie, décide de s’installer aux confins de la Californie. Malheureusement pour lui, le silence et la tranquillité édénique auxquels il aspirait se transformeront en une promiscuité forcée avec d’autres pionniers. En plein milieu du désert, un retour à la civilisation en forme d’adieu définitif à la liberté. En forme d’impossible western…

Pour certains, La Vie obstinée est bien le chef-d’œuvre de Wallace Stegner, qui obtint le prix Pulitzer en 1972 pour Angle d’équilibre. On y retrouve Joe Allston, croisé dans Vue cavalière, toujours aussi incertain, mécontent de sa vie, de sa civilisation comme de son métier et qui se cherche avec élégance, en des endroits où il n’est jamais allé. Cet insatisfait chronique s’est installé en pleine nature non loin de San Francisco pour y couler, avec sa femme, ce qu’il croit être des jours heureux… Ce n’est pas pour rien que les romanciers de l’école du Montana, Jim Harrison en tête, considèrent Stegner comme la figure centrale de leur courant littéraire nourri des grands espaces de l’Ouest.

Pour certains, La vie obstinée est bien le chef-d’oeuvre de Wallace Stegner : dans un climat proche de celui que connaissent déjà les lecteurs de Vue cavalière… Où l’on retrouve Joe Allston et sa femme, mais quelques années plus tôt, presque jeunes encore… installés dans leur maison en pleine nature; non loin de San Francisco. Ils sont venus là finir calmement leur vie (enfin, pas si calmement que ça), et constatent bientôt que le vieil Ouest n’est plus qu’un rêve… et que les rêves eux-mêmes finissent par mourir.

En stock

UGS : stegner 4 Catégories : , , Étiquettes : , , , ,

Description

Editeur: Phébus
Dépôt légal: avril 1999
ISBN: 9782859405779
341 pages

Informations complémentaires

Poids 370 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La vie obstinée – Wallace Stegner”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.