Les romans de Lawren Schneider

Lors de l’ouverture de l’Imaginarium, Lawren Schneider, confiant dans le projet m’a gentiment fait parvenir les deux romans que je n’avais pas dans ma bibliothèque.

À l’heure actuelle je ne peux malheureusement vous donner mon avis. Je sais que lorsque nous avons acheté Les larmes des cigognes ma fille avait beaucoup aimé… Malheureusement, à l’époque, elle n’a pas trouvé le temps de le chroniquer.

4ème de couverture

TAMBOV, 1943

Louis n’arrivait pas à trouver le sommeil. Peut-être devenait-il fou. « Je crois que j’ai des visions, un peu comme Bernadette, à Lourdes. C’est comme si j’étais rentré dans le corps de ce type. » Il a cogné une femme. De toutes ses forces.

GAMBSTETT, 1986

« Je m’appelle Christophe et j’aimerais vous confier mon secret : je suis capable de voir des choses que vous ne voyez pas… Tout a démarré il y a quelques mois. Ma mère m’a serré dans ses bras. Un câlin de maman. J’ai posé ma main sur sa nuque et… C’est comme si j’avais plongé dans son corps, comme si j’avais vu à travers ses yeux ».

Prisonnier dans le camp de Tambov, Louis Waechter est en proie à des visions terriblement réalistes. Quarante-trois ans plus tard, Christophe, son petit-fils, confie à ses amis qu’il a le même don. Ce jour-là il a ouvert une porte qui ne se refermera plus.

Concernant les deux premiers romans :

Je peux vous proposer de découvrir l’avis d’une de mes clientes… En plus c’est un gage de neutralité non ???

L’héritage de Lizie : Lizie est une jeune journaliste parisienne menant une vie ordinaire jusqu’au jour où un inspecteur d’Interpol l’avertit que son demi-frère Matthieu est en réalité à la tête d’un des plus gros réseaux de trafic de stupéfiants de l’Ouest américain. Les autorités le soupçonnent même de vouloir enlever Lizie. Le monde s’écroule autour d’elle : pourquoi lui voudrait-il du mal ? Qui est donc véritablement celui pour qui elle avait tant d’admiration ?
De Paris à Las Vegas, Lizie va découvrir le vrai visage de celui qu’elle croyait connaître et n’en sortira pas indemne…

Lalou Bridget : j’ai adorée ma tenue du début jusqu’à la fin . Très bien écris intrigue superbe franchement bravo à Lawren Schneider.

Le prix à payer : New York, onze septembre 2001
2977 morts, dont Barbara Streitz, directrice marketing de Brown-Mclaren Company. Pourtant, sa mort n’a peut-être aucun lien avec les terribles attentats…
Quinze ans plus tard, Samuel Rollin d’Interpol et la riche héritière Lizie Bronson se mettent sur les traces d’un tueur en série qui commet ses crimes aux quatre coins de la planète…
Parviendront-ils au bout de leur enquête, quel qu’en soit le prix à payer ?

Lalou Bridget : Encore un auteur ou j’ai lue les 2 tomes à la suite et sans décrocher bien écrit mal grès quelques erreurs de frappes … 😉 vraiment je recommande.

Bonne lecture !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.